OUTILS MAGIQUES DANS LA WICCA

Dans la religion néo-païenne de la Wicca, une gamme d'outils magiques sont utilisés dans la pratique rituelle. Chacun de ces outils a des utilisations et des associations différentes, et servent principalement à diriger les énergies magiques. Ils sont utilisés à un autel, dans un cercle magique.

Dans la magie Gardnerienne traditionnelle, il y avait comme idée établie de covens. Cela comprenait les membres initiés qui utilisaient des rituels impliquant des outils magiques et des livres secrets (Livre des Ombres). Ces outils étaient principalement conservés dans un coven spécifique parce qu'ils étaient si sacrés. Ceux-ci appartenaient, et utilisé par les Wiccans individuels, mais pourrait aussi être utilisé collectivement par le coven. toutefois, il y a eu un énorme changement dans la façon dont la religion wiccane est pratiquée aujourd'hui.

Nous l'apprécierions, Cher utilisateur, que vous pouvez nous soutenir en contribuant simplement en cliquant sur les publicités qui vous intéressent, est notre seule source de revenus du portail.

Cette pratique peut dériver en partie des traditions maçonniques (comme l'utilisation de l'équerre et du compas), dont la Wicca puise du matériel, et en partie des rituels de l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée. Ce dernier a beaucoup utilisé du matériel de grimoires médiévaux tels que la Clé de Salomon, qui contient de nombreuses illustrations d'outils magiques et des instructions pour leur préparation.

Usage

Dans la Wicca, les outils rituels sont utilisés lors de rituels qui honorent à la fois les divinités et font de la magie. L'idée générale est que l'outil dirige les énergies psychiques pour effectuer une certaine action.

Dans la Wicca d'aujourd'hui, il y a un encouragement à la pratique solitaire des rituels et à l'étude. Les covens font toujours partie de la Wicca et des doctrines connexes, mais on insiste maintenant sur le fait que la pratique solitaire est autorisée.. Cela a filtré jusqu'à léger (dans le sens d'être fortement illustré, pas vraiment érudit et pas tout à fait sérieux) des livres disponibles dans les librairies de n'importe quelle ville moderne qui sont commercialisés comme des manuels sur la façon de devenir un wiccan (ou païen). L'autorisation de la pratique solitaire est clairement un facteur important en termes de croissance des adhérents, car l'exigence d'adhérer à un coven impliquerait des coûts de transaction pour localiser les autres membres et/ou être initié.

Dans la Wicca Gardnerienne, comme établi par Gerald Gardner, quelqu'un qui avait été initié au 1er degré devait créer (ou alors, alternativement acheter puis graver) leurs propres outils rituels. L'une des conditions pour être initié au 2ème degré est que le Wiccan devait nommer tous les outils rituels et expliquer quel était leur but et leurs associations..

Outils de consécration

Avant que les outils ne soient utilisés dans le rituel, ils sont d'abord consacrés. Dans le Livre des Ombres Gardnerien, il y a une section entièrement basée sur la consécration d'objets rituels. Dans ce, il stipule que les objets doivent être consacrés dans un cercle magique, au centre duquel se trouve une patène. Chaque élément qui doit être consacré est à son tour placé sur la patène, saupoudré de sel et d'eau, puis passé à travers de l'encens. Elle est suivie de la déclaration, Aradia et Cernunnos, daignez bénir et consacrer ce [outil], qu'il puisse obtenir par toi la vertu nécessaire pour tous les actes d'amour et de beauté. Aradia et Cernunnos, bénis cet instrument préparé en ton honneur.

Les principaux outils

Divers outils différents sont utilisés dans le rituel wiccan. Le chef parmi eux en importance sont la patène, athamé (ou épée), baguette magique, et calice, dont chacun représente l'un des quatre éléments de la terre, air, feu et eau.

Pentacle ou Patène

Le disque Pentacle ou Paten est un outil de consécration d'autel avec un sceau ou un symbole magique gravé ou inscrit dessus. Le symbole le plus courant est un pentagramme dans un cercle, spécifiquement un pentacle, bien que d'autres symboles puissent être utilisés tels que le triquetra. Le disque symbolise l'élément terre. Il est généralement utilisé pour représenter l'élément Terre lors de l'évocation, comme un symbole qui bénit les objets, ainsi qu'énergisant magiquement ce qui est placé dessus.

Épée et couteau

Une épée ou un couteau rituel, communément appelé athamé, est souvent utilisé dans le rituel wiccan. Dans la Wicca Gardnerienne, ils sont associés à l'élément feu et dans les traditions influencées par l'Aube dorée avec l'air.. C'est seulement vrai, mais, du poignard, qui est peint avec une poignée jaune. L'épée elle-même est le feu en ce qu'elle est attribuée à Geburah et est sous la présidence de Mars. L'épée ne doit pas être confondue avec la dague dans les systèmes Golden Dawn ou Hermetic. Le poignard est de nature élémentaire, l'épée est de nature planétaire/séphirotique.

L'athamé est traditionnellement à manche noir, généralement inscrit (parfois en alphabet thébain). Il est utilisé pour diriger l'énergie pour la coulée de cercles magiques, contrôle des esprits et autres fins rituelles. Gerald Gardner l'a décrit comme "la véritable arme de la sorcière" dans le livre des ombres Bricket Wood, quelque chose pour lequel il a été critiqué, par Frederic Lamond estimant qu'il ne devrait pas y avoir d'"armes" dans la Wicca. Dans certaines traditions, il n'est en aucun cas utilisé pour prélever du sang, devenant contaminé et nécessitant la destruction s'il le fait.

Le terme « athame » dans son orthographe moderne apparaît pour la première fois dans la Wicca, mais il provient de mots trouvés dans deux copies historiques de la Clé de Salomon. La version actuellement conservée à la Bibliothèque de l'Arsenal, Paris, utilise le terme « arthame » pour décrire un couteau à manche noir. Cela a été adopté par C.J.S.. Thompson dans son 1927 livre Les Mystères et Secrets de la Magie et de Grillot de Givry, dans son 1931 livre Sorcellerie, Magie et alchimie. L'historien Ronald Hutton a émis l'hypothèse que Gardner l'a obtenu directement ou indirectement de l'une de ces sources., bien qu'avec une orthographe modifiée.

Baguette magique

Dans la Wicca Gardnerienne, la baguette est symbolique pour l'élément de l'Air, bien que dans certaines traditions, il symbolise plutôt le feu. Il peut être fabriqué à partir de n'importe quel matériau, y compris le bois, métal et rock, et les baguettes wiccanes sont parfois serties de pierres précieuses ou de cristaux. Bien que dans le système Golden Dawn, la baguette de feu élémentaire n'est pas la même que les autres bâtons (comme la baguette de lotus, caducée, ou le staff du Kerux). Certaines traditions semblent confondre et confondre les différentes baguettes et bâtons en un seul symbole.

Dans son Livre des Ombres, Gerald Gardner a déclaré que la baguette est "utilisée pour invoquer certains esprits avec lesquels il ne serait pas possible d'utiliser l'athamé". Frédéric Lamond déclare qu'il s'agit d'esprits élémentaires, qui étaient traditionnellement censés avoir peur du fer et de l'acier.

Calice

Le calice, ou gobelet, est symbolique de l'élément Eau. De nombreux Wiccans ne le considèrent pas comme un outil, mais au lieu d'être un symbole de la Déesse, en particulier son ventre. Le calice présente de nombreuses similitudes avec le Saint Graal, sauf pour son symbolisme utilisé dans la sorcellerie. Plutôt que d'être le sang du Christ, il est symbolique du ventre de la déesse. Le calice est traditionnellement utilisé pour contenir le vin.

D'autres Outils
Boline

La boline est un couteau à manche blanc, parfois avec une lame recourbée, comme celui d'un croissant de lune. Il est utilisé pour des usages plus pratiques que l'athamé, par exemple pour récolter et couper des herbes, inscription de bougies avec des symboles ou des sceaux, ou couper des cordes rituelles. Contrairement à l'athamé, la boline est utilisée dans le processus physique des œuvres magiques (comme la coupe rituelle); la boline sert au plan physique ce que l'athamé sert au travail dans les plans spirituel/astral.

Encensoir et encens

L'encensoir est utilisé pour distribuer de l'encens.

Fléau

Le fléau est utilisé dans la Wicca Gardnerienne pour flageller les membres du coven, principalement dans les rites d'initiation. Frederic Lamond a déclaré que bien que Gardner n'ait jamais dit à son coven Bricket Wood à quel élément cela était associé, il croyait qu'en tant qu'"instrument pour exercer un pouvoir sur les autres", alors ce devrait être le feu. Le fléau contraste avec "le baiser" dans Gardnerian et d'autres formes de Wicca. Ceux-ci étant des représentants des « dons de la Déesse," le fléau du sacrifice et de la souffrance que l'on est prêt à endurer pour apprendre, le baiser étant les bénédictions de l'abondance dans tous les aspects de la vie.

Cingulum

Dans les différentes formes de Wicca Traditionnelle Britannique, cordes, connu sous le nom de cingulum, ou un seul (qui se traduit littéralement par "ceinture" ou "ceinture"), sont portés autour de la taille par les adhérents. Ceux-ci sont souvent donnés à un Wiccan lors de leur initiation, et porté à chaque rituel ultérieur. Traditionnellement, ils mesurent neuf pieds de long (neuf étant trois fois trois, le nombre magique), et sont utilisés pour mesurer la circonférence du cercle magique afin qu'il puisse être mis en place correctement.

Dans de nombreuses traditions de la Wicca, la couleur du cingulum d'une personne indique à quel rang d'initiation elle se trouve; dans plusieurs covens australiens par exemple, le vert indique un novice, le blanc désigne un initié du premier degré, bleu pour le deuxième, et un rouge tressé, blanc et bleu pour le troisième, avec le Grand Prêtre portant un cingulum d'or (symbolisant le soleil), et la Grande Prêtresse portant de l'argent (symbolisant la lune).

Le grand prêtre wiccan Raymond Buckland a déclaré que le cingulum ne devrait pas être porté, mais gardé surtout pour la magie.

Baleine

Le balai, ou balai, est souvent associé aux sorcières et à la sorcellerie. Les histoires de sorcières volant sur des balais proviennent du balai. Dans la Wicca, il est utilisé dans les cérémonies de jeûne, quand un couple saute dessus. Il est également utilisé dans les danses de fertilité saisonnières comme représentation d'un phallus.

Chaudron

Un chaudron est souvent associé aux sorcières et à la sorcellerie dans la culture occidentale. Dans la Wicca, il est parfois utilisé pour représenter le ventre de la déesse, comme le calice. Il est souvent utilisé pour faire des bières (comme les huiles), brûler de l'encens, et peut être utilisé pour contenir de grandes, bougies à large pilier, selon sa petite taille. Un feu est souvent allumé à l'intérieur et les flammes sont sautées comme un simple rite de fertilité ou à la fin d'un jeûne. Si rempli d'eau, un chaudron peut être utilisé pour la divination. Il joue un grand rôle dans la magie celtique, prenant après le chaudron de Cerridwen. Cerridwen était une déesse celtique qui possédait un chaudron qui avait un breuvage qui a pris un an et un jour à construire.

Bijoux

Dans diverses traditions de la Wicca, des bijoux représentant des pentacles et d'autres symboles pertinents sont parfois portés, à la fois en rituel, et comme bijou de tous les jours.

Doreen Brave, la Grande Prêtresse Gardnerienne, a affirmé que lorsqu'elle a été initiée au métier par Gerald Gardner, elle était nue, mais a accidentellement laissé son collier, seulement pour se faire dire qu'il était de tradition pour les sorcières de porter de telles choses.

Dans les formes traditionnelles de la Wicca, un collier est porté par toutes les femmes dans un cercle, représentant le Cercle de la Renaissance.

Lance

Dans la tradition de Seax-Wica, la lance est utilisée comme outil rituel car elle est symbolique du dieu Woden, qui, dans cette tradition, est considéré comme une émanation de Dieu à la place du Dieu Cornu. Selon la mythologie nordique, le dieu Odin, qui est l'équivalent nordique de l'anglo-saxon Woden, portait la lance Gungnir.

Des questions ou des commentaires?… N'hésitez pas à démarrer une conversation en utilisant la section commentaires ci-dessous.

La source: wikipedia.com

Boîte de commentaires Facebook

Partager, c’est prendre soin!

Laisser une réponse